Etudier les ouvertures

Etudier les ouvertures c'est simple, il suffit d'acheter l'encyclopédie des ouvertures et d'apprendre toutes les lignes que je joue par coeur non ?

Non, non et non, pour avoir déjà essayé de travailler les ouvertures comme ça. Non seulement la tâche est trop ardu car le nombre de lignes trop important, mais en plus on oublie tout avant de jouer la ligne étudiée en partie. Même si vous y arrivez, apprendre par coeur des lignes et des lignes de variantes ne vous aidera pas à jouer une fois que vous aurez quitté la théorie ou si votre adversaire dévie. Enfin ne croyez pas que les encyclopédies soient complètes, ce n'est absolument pas le cas.

L'étude de l'ouverture est délicate pour plusieurs raisons. Premièrement elle est importante, et meilleurs seront vos adversaires plus vous risquez de sortir de l'ouverture avec une position nettement défavorable si vous la maîtrisez mal, voire de ne jamais sortir de l'ouverture, ce qui n'est jamais très agréable. Ensuite, elle est assez ardue et peut devenir franchement rébarbative si on si prend mal.

Commençons déjà par répondre à une question : quelle est le but de l'ouverture et de son étude ?

Le but de l'ouverture est d'atteindre une position jouable de milieu de partie. Le but d'étudier les ouvertures est de maximiser ses chances d'y parvenir sans par exemple tomber dans un piège tactique ou stratégique. Pour moi, le but de l'ouverture n'est pas par exemple d'essayer de battre son adversaire en 15 coups sans avoir à réfléchir en lui tendant un piège, je ne vois même pas l'intérêt de jouer ce genre de parties.

Ici, je vais vous expliquer comment je fais personnellement pour travailler une ouverture quand je viens d'en choisir une nouvelle. Cette méthode n'est sans doute pas la meilleure, et elle ne convient peut-être pas à tout le monde mais bon, c'est ma méthode et vous pourrez sans-doute vous en inspirer.

Jusqu'où je dois apprendre les ouvertures ?

C'est une question importante parce que quand on étudie les ouvertures, il y a tellement de possibilités qu'on est bien sûr obligé de se limiter.

La première chose qu'il faut prendre en compte c'est que si on a un temps global que l'on peut accorder aux échecs, la majorité de ce temps ne doit pas être consacré à étudier les ouvertures. Il faut déjà essayer de faire progresser son niveau de jeu en étudiant la tactique, la stratégie, les finales... Ensuite, à niveau de jeu donné, il est vrai qu'étudier les ouvertures vous permettra d'avoir de meilleurs résultats. Par contre, ça ne sert à rien de vous plonger dans l'étude des ouvertures tant que votre niveau est faible, parce que vous n'arriverez pas à concrétiser l'avantage que vous obtiendrez dans l'ouverture.

Pour imager ce que je veux dire, imaginez un physicien qui investirait des sommes considérables pour isoler son expérience des aléas extérieurs alors que la précision ses instruments de mesures ne lui permet même pas de détecter ces aléas. Il lui vaudrait mieux investir d'abord dans de meilleurs instruments de mesure pour améliorer la précision de ses résultats. Ici, les instruments de mesure sont votre niveau général et les conditions expérimentales votre niveau dans l'ouverture.

Concrètement, j'etudie les ouvertures en 4 étapes différentes, jusqu'à 1500 la 1ère suffit, jusqu'à 1700 la deuxième, jusqu'à 2000 la troisième, et après la quatrième commence à s'avérer nécessaire. Bien sûr aller au-dela ne vous fera pas régresser, mais disons que si par exemple vous êtes 1600 et que vous ne faites que les deux premières étapes, votre niveau dans l'ouverture ne dépareillera pas avec votre niveau de jeu global.

Etape 1 : idées générales et exemples de parties

La plupart des ouvertures reposent sur une ou des idées stratégiques profondent qui la distingue des autres. La première chose à faire quand on étudie une ouverture est de comprendre quelles sont ces idées et de voir comment elles se mettent en pratique en regardant des exemples de parties avec cette ouverture si possible jouées par des grands joueurs et commentées.

Pour réaliser cette étape, il existe des livres qui proposent un panorama global de toutes les ouvertures en expliquant à chaque fois leurs idées et en donnant des exemples de parties qui en découlent. Je pourrais citer :