Les tournois

Après une certaine pratique du jeu d'échecs, vous aurez surement envie de participer à des tournois. Je pense qu'un tournoi est intéressant même pour quelqu'un qui n'aime a priori pas l'esprit de compétition. En effet une compétition donne l'occasion de jouer contre des adversaires de tous niveaux qui feront de leur mieux à chaque partie et qui ne vous en voudront pas si vous prenez le temps que vous voulez pour jouer (dans les limites de la pendule). Toutes ces conditions sont difficiles à réunir si on ne joue pas en compétition, c'est pourquoi je joue personnellement davantage en tournois pour la beauté du jeu que pour l'esprit de compétition.

Participer à un tournoi

Différents types de tournois

Il existe de multiples formes de tournois. Ils se distinguent entre autres par : la cadence des parties (de 5min à 3h par joueurs), le nombre de parties (souvent de 5 à 11), la durée totale qui en découle, le nombre de participants (d'une dizaine à plusieurs centaines), l'enjeu (qualification, prix importants), la formule (tournoi fermé où tout le monde se rencontre, tournoi open, tournoi par élimination)... Il existe aussi des tournois par catégories : d'âge (jeunes, vétérans...), de sexe (féminin ou mixte), de elo (tournoi réservé aux moins de 1700, ou aux 2000-2200...). Je n'ai encore jamais vu de tournoi séparant les catégories de poids. En général, quand il y a des catégories, il s'agit d'une compétition découpée en plusieurs tournois, ce qui permet à tout le monde de jouer.

Personnellement, j'apprécie beaucoup les tournois par catégories elo restreintes (par exemple 2000-2200), cela permet de faire des parties contre des joueurs de son niveau, et d'éviter d'alterner partie peu intéressante car l'adversaire est trop faible, et partie peu intéressante car l'adversaire est trop fort.

Trouver un tournoi

Vous pouvez avoir une liste des principaux tournois homologués en France sur le site de la FFE. Pour trouver des tournois de plus petite ampleur, vous pouvez consulter le site de votre ligue ou le site des clubs de votre département. Beaucoup de grands tournois se répétent d'une année sur l'autre.

L'inscription

Pour participer à un tournoi, vous devez avoir une licence, de préférence une licence A (la licence B peut suffire pour des petits tournois locaux). La plupart des tournois proposent de se préinscrire, soit en ligne sur leur site, soit en envoyant un mail à l'organisateur. Même si on peut quasiment toujours s'inscrire sur place, les organisateurs aiment bien que vous soyez préinscrit : d'une part ça évite de perdre du temps le jour du tournoi, d'autre part ça les aide pour leur comm et pour prévoir la log. Parfois, il y a même une majoration du prix d'inscription pour ceux qui s'inscrivent le jour même.

Le jour du tournoi, il y a un pointage, mieux vaut y être à l'heure sous peine de ne pas pouvoir participer à la 1ère ronde. C'est aussi le moment de payer l'inscription. En général, le prix des inscriptions est reversé en grande partie dans les prix. Elle est moins chère pour les jeunes que pour les adultes.

Déroulement

Le déroulement du tournoi dépend beaucoup de la formule, nous considérerons le système usuel : le système suisse. L'immense majorité des tournois d'échecs ne se font pas par élimintation. C'est un immense avantage sur d'autres sports puisque cela vous permet de continuer le tournoi peu importe vos résultats.

Au début du tournoi, les joueurs sont classés par ordre décroissant de elo. Dans les grands tournois, il arrive qu'on donne un point fictif à la première moitié des joueurs. Ce point, qui est retiré au bout d'un certain nombre de rondes, vise à éviter qu'il n'y ait une trop grande différence de niveau entre les joueurs lors de la première ronde.

Avant chaque ronde une grille d'appariement est publiée. Elle vous permet de savoir : le nom de votre adversaire, son score avant la ronde, son elo, le numéro de la table à laquelle vous jouer, et votre couleur.

Lorsque vous avez fini votre partie, si celle-ci est notée, vous devez remplir le résltat, la signer et signer celle de votre adversaire.
Dans tous les cas, le gagnant doit annoncer le score à la table d'arbitrage (ou le joueur qui a les blancs en cas de nulle). Pensez-y, l'arbitre peut mettre 0 aux deux joueurs s'il n'a pas les résultats. Une victoire rapporte 1 points, une nulle 0,5 et une défaite 0, votre score après une ronde est la somme des points gagnés à chaque partie.

Quand tout le monde a terminé la ronde, un classement provisoire est parfois imprimé. Un nouvel appariement sort pour la ronde qui vient, et ainsi de suite. A la fin du tournoi, un classement final est sorti.

Le classement est fait en rangeant les joueurs par ordre décroissant de points (le 1er est celui qui a le meilleur score). Quand des joueurs sont à égalité, soit un match de départage est organisé (lorsqu'il y a un enjeu), soit (le plus souvent), le départage est fait à l'aide d'une formule. Il y a beaucoup de formules possibles, une consiste par exemple à sommer le nombre de points de vos adversaires, ainsi plus vos adversaires auront été bon dans le tournoi, meilleur sera votre départage. Le système de départage est annoncé avant le tournoi dans son réglement.

Une remise des prix est organisée pour couronner le tout.

Les prix

Ils peuvent être en espèces comme en nature (comprendre lot de consolation), selon notamment le montant des inscriptions. Il y a des prix pour le classement général (premier, 3 premiers, 10 premiers...), et parfois des prix par catégorie (premier jeune, première féminine, premier joueur classé entre 1800 et 2000, premier lorrain si par exemple le tournoi est organisé en Lorraine...). Certains tournois abusent de ce genre de prix (il m'est arrivé plusieurs fois d'obtenir un prix élevé après un tournoi catastrophique), ils feraient peut-être mieux de privilégier le classement général (pour attirer de meilleurs joueurs), ou de baisser le prix des inscriptions pour la prochaine édition.

Lire une grille américaine

Le classement après un tournoi selon le système suisse est souvent tiré sous la forme d'une grille américaine. Elle paraît un peu compliqué au premier abord, mais elle ne devrait plus être pour vous rien qu'une grille remplie de chiffre après cette explication.

Tout d'abord, voici un exemple grille américaine (issue d'un tournoi simulé) :

156ème championnat du monde
Grille Américaine après la ronde 7

Pl.   Nom Elo Cat. Fede Ligue Rd01 Rd02 Rd03 Rd04 Rd05 Rd06 Rd07 Pts Sol. Bré. Per. FFE
1   WEBMESTRE Louis-Meme 1009 SenM FRA   +11N +7B +3B +2N +4B +10N =5B 6,5 30 26,5 3152 3149
2 g CARLSEN Magnus 2881 SenM NOR   +5B +9N +4B -1B +8N +3N +7B 6 30,5 27 2796 2873
3 g KASPAROV Garry 2851 SenM RUS   +14N +6B -1N +7B +9N -2B +8N 5 30 27 2638 2714
4 g ANAND Viswanathan 2769 SenM IND   +15N +10B -2N +13B -1N =8B +9N 4,5 29 26 2522 2572
5 g CAPABLANCA Jose Raul 2590 SenM CUB   -2N +17B =6N -9N +16B +11B =1N 4 26,5 25 2440 2515
6 g ALEKHINE Alexandre 2672 SenM FRA   +13B -3N =5B +12N -10B =7N +14B 4 25,5 22,5 2671 2665
7 g FISCHER Robert James 2725 SenM ISL   +16B -1N +12B -3N +13N =6B -2N 3,5 29,5 28 2392 2473
8 g KARPOV Anatoly 2785 SenM RUS   =12B +11N =9B +10N -2B =4N -3B 3,5 29,5 26 2714 2714
9 g SPASSKY Boris 2679 SenM FRA   +17N -2B =8N +5B -3B +13N -4B 3,5 27,5 26 2664 2664
10 g TAL Mikhail 2670 SenM SOV   +18N -4N +16B -8B +6N -1B =12N 3,5 23,5 23,5 2351 2399
11 g PETROSSIAN Tigran 2622 SenM SOV   -1B -8B +15N +16N =12B -5N +17B 3,5 23,5 22 2316 2397
12 g SMYSLOV Vassily 2525 SenM RUS   =8N +14B -7N -6B =11N +18B =10B 3,5 21 21 2615 2615
13   PHILIDOR Francois Andre Danic 2380 SenM FRA   -6N +15B +17N -4N -7B -9B +18N 3 20 20 2514 2538
14 g BOTVINNIK Mikhail 2554 SenM SOV   -3B -12N +18B -15N +17B +16N -6N 3 18,5 18,5 2461 2467
15 g LASKER Emanuel 2483 SenM ALL   -4B -13N -11B +14B +18N =17N =16B 3 17 17 2432 2438
16 m STEINITZ Wilhelm 2426 SenM AUT   -7N +18B -10N -11B -5N -14B =15N 1,5 20,5 20,5 2330 2334
17   MORPHY Paul 2395 SenM USA   -9B -5N -13B +18N -14N =15B -11N 1,5 20 20 2282 2286
18   STAUTON Howard 2274 SenM GBR   -10B -16N -14N -17B -15B -12N -13B 0 19 17,5 1754 1990

Règles

Je précise tout de suite que le but n'est pas ici de vous donner tout le réglement de la FFE (que vous pouvez consulter ici), mais juste de vous donner les principales règles et choses bonnes à savoir.

Arbitres

Les tournois sont encadrés par des arbitres. Pour toute réclamation, arrêtez la pendule et allez le voir. Si la partie est notée, c'est la feuille de partie qui peut faire foi, d'où l'intérêt de bien noter les coups.

Forfaits et retards

Si vous avez un empêchement et que vous ne pouvez pas participer à une partie d'un tournoi auquel vous êtes inscrit, vous devez prévenir l'organisateur le plus tôt possible afin qu'il puisse tirer un nouvel appariement ou prévenir votre adversaire. En cas de forfait non déclaré à l'avance, vous risquez jusqu'à trois mois de suspension de licence.

Pour les retards, la FFE autorise 30 minutes de retard après le lancement de la ronde. Passé ce délai vous serez déclaré forfait. Si vous savez que vous allez être en retard, contactez l'arbitre, il vous autorisera peut-être à jouer passée la demi-heure de retard.

Autres parties

Il est rigoureusement interdit d'intervenir sur les autres parties, même pour signaler qu'un joueur est tombé au temps ou a commis un coup illégal.

Pièce touchée, pièce à jouer

Si à votre tour de jeu, vous touchez volontairement une de vos pièces qui peut se déplacer de manière légale, vous êtes obligé de la jouer, si vous touchez volontairement une des pièces de votre adversaire, vous êtes obligé de la prendre si vous pouvez le faire de manière légale.

De même, si vous avez posé la pièce, vous ne pouvez pas revenir en arrière à moins que ce déplacement soit illégale. Dans ce cas vous devez jouer un autre coup, avec la même pièce si c'est possible.

Si vous voulez replacer une pièce qui est mal placée sur l'échiquier, vous devez dire j'adoube avant de le faire, et vous ne pouvez le faire qu'à votre tour de jeu.

Coups illégaux

En cas de coup illégal, vous pouvez porter réclamation à l'arbitre une fois que votre adversaire a appuyé sur la pendule. En partie lente ou en rapide, le premier coup illégal d'un joueur donnera 2 minutes de plus à son adversaire, le joueur qui a fait le coup illégal devra rejouer un coup avec la même pièce si possible, le second coup illégal lui fera perdre la partie. En blitz le moindre coup illégal est fatal, à condition que votre adversaire prévienne l'arbitre au bon moment. Si il a le réflexe de "prendre votre Roi", alors c'est lui qui commet un coup illégal, et c'est vous qui gagnez.

Pendule

Vous devez jouer les coups d'une seule main (même les prises et le roque), et vous devez appuyer avec la même main. Ceci est fait pour éviter qu'un joueur garde toujours une main sur la pendule.

Lorsque vous appuyez, vous devez avoir fini de jouer votre coup (promotions incluses), et si vous faites tomber une pièce en jouant, vous devez la remettre avant d'appuyer sur votre temps de jeu (particulièrement important en blitz).

Notation

En partie lente (plus d'une heure par joueur), la notation des coups est obligatoire. Vous devez noter vos coups après les avoir jouer, pour éviter la triche (un autre joueur pourrait regarder les coups noter et acquiescer discrètement par exemple).

S'il vous reste moins de 5 minutes à la pendule, vous n'êtes plus obligé de noter (on dit que vous êtes en zeitnot). Vous devez par contre rattraper votre retard à la fin de la partie ou après le contrôle de temps. En cadence Fischer avec plus de 30 secondes de rajout de temps par joueur, la notation est toujours obligatoire.

Appareils électroniques

Tout appareil électronique doit être éteint (sauf les montres). Toute sonnerie (même réveil, mails ,sms) entrainera la perte de la partie. Vous ne pouvez pas vous déplacer avec un appareil électronique pendant la partie.

Déplacements et parole

Il est en général possible de se déplacer pendant sa partie, pendant le temps réflexion de l'adversaire (parties lentes). Il est même possible de regarder les autres échiquiers.

Il est par contre interdit de sortir du lieu de la compétition pendant sa partie (bien sûr, fumer juste devant est autorisé). Il est aussi interdit d'aller dans la salle d'analyse ou plus généralement, de regarder des gens jouer une partie amicale.

Lorsqu'on se déplace, on doit laisser son téléphone à la table de jeu (par exemple dans un sac), on ne doit pas le prendre avec soi. Il est évidemment interdit de consulter un appareil électronique pendant sa partie.

Il est aussi autorisé de parler, à condition de ne pas gèner les joueurs et que cela ne concerne pas les échecs (en tout cas pas le jeu).

Adversaire

Il est interdit de chercher à perturber la réflexion de son adversaire, et notamment de lui parler à tord et à travers.