Pions passés et majorités

Dans les chapitres qui viennent, nous allons aborder des thèmes importants pour les finales de pions qui vous permettront d'aborder sereinement ce genre de finales. Certains thèmes sont généralisables à d'autres types de finales. Aujourd'hui, je vous parlerai des pions passés.

Commençons par définir ce qu'est un pion passé.

Un pion passé est un pion qui ne peut pas être arrêté dans sa course à la promotion par un pion adverse.

Dans la position ci-dessous, le pion b est passé, mais pas le pion f ni le pion h qui sont arrêtés (resp bloqués) par le pion e (resp h) des noirs.

Ici aucun pion des blancs n'est passé :

En finale de pions, les pions passés jouent un rôle très important parce que comme les pions de l'adversaire ne peuvent pas les arrêter, c'est au Roi adverse de s'en charger, ce qui l'empêche d'assurer d'autres tâches. Voyons quelques cas particulièrement intéressants de pions passés.

Le pion passé éloigné

Un pion passé éloigné est un pion passé situé sur une aile de l'échiquier, loin du Roi adverse qui doit traverser l'échiquier pour l'arrêter. Pendant son absence, notre Roi peut capturer ses pions. Voici un exemple de gain grâce à un pion passé éloigné :

Le pion passé protégé

Un pion passé protégé est un pion passé qui est protégé par un autre pion, comme ici :

En finales de pions, ce genre de pions passés est redoutable s'il est assez avancé. En effet dans ce cas :

Moralité, l'adversaire ne peut pas se débarrasser d'un pion passé protégé assez avancé. Il est obligé de mettre son Roi en réserve pour l'empêcher d'avancée, ce qui permet éventuellement au notre de faire des ravages, comme ici :

Les pions passés multiples

Autre cas intéressant de pions passés, les pions passés multiples. Regardons l'exemple suivant :

Ainsi si vous avez bien compris, la position suivante est nulle (aucun camp ne peut progresser) :

Les majorités de pions

La notion de majorité de pion est un peu la généralisation de la notion de pion passé. On dit qu'un camp à une majorité de pions à un endroit de l'échiquier si à cette endroit il a plus de pions que son adversaire de sorte qu'il puisse se créer un pion passé juste en jouant avec ces pions, sans l'aide de ses autres pièces et quelque soit la réponse de l'adversaire. Dans cet exemple les blancs ont une majorité à l'aile dame.

Mais ce n'est pas le cas dans les deux exemples qui suivent car sur un bon jeu des noirs, les pions blancs ne peuvent pas rendre un pion passé de manière autonome.

Pour se créer un pion passé à partir d'une majorité, il ne faut pas jouer n'importe comment. Prenons le contre-exemple suivant :

Ici le pion noir bloque à lui tout seul les deux pions blancs (c'est ce qu'on appelle un un bloque deux). La règle est qu'il faut toujours avancer le pion candidat en premier, le pion candidat étant le pion qui n'a pas d'opposant en face de lui qui est candidat à être passé. Voyons cela sur un exemple.

Voila cela fait beaucoup de choses à assimiler en une seule journée. N'hésitez pas à revoir ce chapitre après avoir laissé votre organisme le digérer.

EXERCICES