Le pion

Le pion, dans sa simplicité, marche droit devant lui, mais lorsqu'il prend, il le fait obliquement.
Ainsi l'homme, tant qu'il reste pauvre, marche dans la droiture et vit honnêtement, mais lorsqu'il recherche les honneurs, il flatte, se parjure et, par les voies obliques, cherche une position supérieure sur l'échiquier du monde.
— Jean de Galles

Il s'agit de la pièce la plus petite et la plus faible, mais ce n'est pas pour autant que ses déplacements sont les plus simples.

Position initiale

Avant toute chose, il importe que vous connaissiez la position des pions au début de la partie.

En début de partie, chaque joueur a 8 pions. Les pions blancs sont alignés sur la 2ème rangée, les pions noirs sur la 7ème.

Déplacement standard

En général, un pion ne peut avancer que d'une case, droit devant lui. Les pions blancs vont donc vers la 8ème rangée, les pions noirs vers la 1ère.

Un pion ne peut jamais reculer.

Le premier déplacement du pion

Si un pion n'a pas encore bougé (c'est à dire s'il est toujours sur la 2ème rangée pour les blancs ou sur la 7ème rangée pour les noirs), il peut se déplacer soit d'une case, soit de deux cases.

La prise

Je vous l'ai annoncé, le pion est la seule pièce qui ne prend pas selon son déplacement normal.

Pour prendre une autre pièce, il doit avancer d'une case en diagonale, toujours vers l'avant. Il lui est interdit de prendre en allant tout droit. Ainsi si une pièce se trouve juste devant lui, il est bloqué par cette pièce.

Illustration :

Voici un exemple plus compliqué. Les flèches vertes représentent les déplacements possibles pour les pions noirs et blancs.

La prise en passant

Voici une règle un peu compliquée concernant le pion.

Si un pion avance de deux cases, tout ce passe comme s'il avançait d'une case, puis d'une autre case. Un pion adverse peut alors le prendre comme s'il n'avait avancé que d'une case.

Si les blancs viennent de jouer le coup symbolisé par la flèche verte, les noirs peuvent jouer le coup représenté par la flèche bleue et retirer le pion blanc du jeu.

Voici la prise en passant en action. Appuyez sur le bouton suivant pour voir la partie se dérouler.

Règles

La prise en passant obéit aux règles suivantes :

  1. Elle ne peut être effectuée que par un pion. Un fou ne peut par exemple pas prendre un pion adverse "en passant".
  2. Elle ne peut être effectuée que juste après que le pion ait avancé de deux cases. Dans l'exemple précédent, si les noirs avaient joué leur Roi, ils n'auraient plus été en mesure de réaliser cette prise en passant de toute la partie.
  3. Il faut que le pion pris ait avancé de deux cases d'un seul coup. Si les blancs avaient avancé leur pion d'une case, puis d'une autre case lors d'un autre coup, la prise en passant aurait été impossible.

Les exercices et un peu de pratique devraient vous familiariser avec la prise en passant.

La promotion

Pour en finir avec cette petite bête décidément exceptionnelle, voici une dernière règle à connaître pour maîtriser le pion.

Je vous ai dit tout à l'heure qu'un pion ne peut qu'aller vers l'avant. Que se passe-t-il donc quand il a atteint l'autre côté de l'échiquier ?

Il peut alors se transformer en la pièce de son choix (ou plutot de votre choix), sauf en un Roi ou en un autre pion. En général on choisit la dame parce que c'est la pièce la plus forte. Il existe de rares cas ou on choisit de faire une sous-promotion. La plupart du temps ont choisit de faire un cavalier. Les cas où il vaut mieux choisir une tour ou un fou plutôt qu'une dame sont extrêmement rares.

Voici la promotion en action pour chaque joueur :

EXERCICES