La position initiale... et le roque

La vie et les Echecs sont tous les deux une lutte constante.
— Emanuel Lasker

Nous allons aborder ici les deux dernières choses que vous devez savoir avant de pouvoir jouer vos premières parties.

La position initiale

Une partie d'échecs démarre toujours dans cette position :

Ce sont les blancs qui jouent le premier coup.

Apprenez cette position par coeur ! Pour savoir de quel côté est le Roi et de quel côté est la dame, retenez juste cela : la dame commence toujours sur une case de sa couleur.
La dame noire commence donc sur une case noire, la dame blanche sur une case blanche. Si l'échiquier est numéroté, les Rois sont sur la colonne e, les dames sur la colonne d.

On appelle aile dame la moitié de l'échiquier où les dames sont au début de la partie (colonnes a, b, c et d), et aile roi l'autre moitié.

Le roque

Comme vous avez pu le remarquer, le Roi commence en plein milieu de l'échiquier. Ce n'est pas très pratique sachant que c'est la pièce la plus vulnérable du jeu.

Pour remédier à ça, des joueurs des siècles passés ont inventé un coup : le roque.

Principe général

Il s'agit de mettre son Roi à l'abri en le mettant dans un coin de l'échiquier.

Concrètement, lorsque le Roi et une des deux tours ne se sont pas encore déplacés et qu'aucune pièce ne les sépare, le roi peut avancer de deux cases dans la direction de la tour. La tour passe alors par dessus le Roi pour se placer juste à côté.

Si on effectue le roque avec la tour de l'aile Roi, il s'agit du petit roque. Si au contraire c'est avec la tour de l'aile dame, il s'agit du grand roque. Illustrations :

Avec les noirs cela donne : (Attention l'échiquier a été tourné, on le voit du côté des noirs)

Lors du grand roque, la tour se déplace de trois cases, elle se déplace de deux cases avec le petit roque. D'où les termes "grand" et "petit".

Vous avez pu noter que les blancs font petit roque à droite et grand roque à gauche. C'est l'inverse pour les noirs.

Règles

Le roque est régi par un certain nombre de règles assez contraignantes

  1. Ni le Roi ni la tour ne doivent avoir bougé au cours de la partie
  2. Le Roi ne doit pas être en échec au moment du roque. S'il est en échec, il doit d'abord parer l'échec avant de pouvoir roquer.
  3. Le Roi ne peut bien sûr non plus s'arrêter sur une case où il serait en échec
  4. Comme pour la prise en passant, on considère que le Roi se déplace d'une case, puis d'une autre case. Ainsi il n'a pas le droit de roquer si la case qui se situe entre la case initiale et la case finale est contrôlée par une pièce adverse. En d'autres termes, la tour ne doit pas être attaquée à la fin de son déplacement

Par contre on peut tout à fait roquer même si notre tour est attaquée où si elle passe par une case où elle serait menacée.

Voici un certain nombre d'exemples illustratifs :

Roi déroqué

Si le Roi d'un joueur a bougé, le joueur ne peut plus roquer. Voici comment on peut déroquer son adversaire.

EXERCICES